esprit.energies.ch

Avant-propos

Quel enthousiasme de découvrir une facette des mystères de la vie. Quelle énergie, quel entrain de visualiser ma raison d’être, ma mission sur Terre. Tous ces séminaires, ces rencontres, ces lectures de développement personnel qui aident à répondre aux questions : qui suis-je, quel est le véritable but de ma vie, savoir vivre le moment présent, que se passe-t-il avec le développement durable et l’évolution du climat, questions dont les réponses se révèlent avec une lumineuse clarté.
Mais quelle désillusion, quelle déception, lorsque je constate que cette révélation est vécue dans un rêve et qu’elle s’estompe rapidement. Vite, un crayon, quelques notes sur un bloc-note placé au pied de mon lit. Heureusement, il subsiste des rappels et une accumulation d’expériences, d’informations, de témoignages que j’aimerais partager avec vous: Découvertes scientifiques, physique quantique, paradoxes, climat, habitabilité de la Terre, bio-diversité, ressources, l’espace-temps à 8 dimensions, la distinction entre la matière et l’esprit, la physique à la rencontre de Dieu. les mystères des civilisations disparues… et ce matin l’oiseau messager et les mystères du Mont Shasta.
Ce n’est pas un hasard. D’ailleurs, selon Albert Einstein, le père de la découverte de la relativité, « le hasard est le nom que Dieu se donne lorsqu’il veut paraître incognito ».

Ce blog permet d’échanger sur ces notions. Si actuellement, la problématique du climat et des émissions de CO2 est une préoccupation aiguë, les mystères de la vie et la spiritualité restent des questions qui se posent de plus en plus lorsque l’on avance en âge. Personnellement je suis perplexe, car tout semble être une question de temps et tout semble s’accélérer. A l’égard du climat, les actions et les démarches entreprises par les Etats, les entreprises et les citoyens vont certes dans le bon sens mais auront-elles un effet suffisant sur l’évolution du climat ou est-il déjà trop tard?

Limite des ressources terrestres

L’étang aux nénuphars

C’est l’histoire de l’étang dans lequel un nénuphar double sa surface chaque nuit. Au premier jour, la surface qu’il occupe est toute petite. Et puis, après chaque nuit, sa surface double. Au 24ème jour, il occupe le 3% de la surface.

Et c’est là qu’apparaît une prise de conscience comparable à celle du mouvement EXTINCTION-REBELLION: arrêtons-nous, ça va mal tourner!!! et l’autre position, mais non, il reste 97%. Toutefois, au 29ème jour, le 50% de la surface est occupée. Et l’entier est occupé au 30ème jour.

Voilà le dilemne d’une croissance exponentielle par rapport à une limite. Ceux qui préconisent une croissance, certe prudente et modérée et ceux qui ressentent la nécessité de changer radicalement de comportement. Toute la question réside dans le degré d’urgence.

Cet article a 4 commentaires

  1. Merci Charles pour la création de ce site !

  2. Les physiciens à la rencontre de Dieu… cela paraît impensable et quelle prétention. Pourtant le nombre de témoignages reçus semblent bien montrer qu’il existe une “conscience universelle” avec laquelle certaines personnes sont capables de communiquer.

  3. La planète va tellement mal qu’il n’y a plus une minute à perdre, avertit l’ONU qui s’alarme. Est-ce que les actions locales qui se manifestent à des multitudes d’endroits suffiront pour entraîner un effet d’exemplarité et de copies de bons exemples. Que faut-il déployer pour accélérer cette prise de conscience?

Laisser un commentaire

*

code

Fermer le menu